L’interphone ne fonctionne toujours pas – Partie 2

« Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’est avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré. . . J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv Irl n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout. . .

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir le livre en avant-première grâce à Pierre-Etienne Bram qui m’a gentiment permis d’avoir accès au livre afin d’en faire un article. Avant de vous parler du livre, je vais vous parler de cet auteur, peu connu, mais qui a du potentiel. Afin d’en savoir un peu plus sur lui, je lui ai posé quelques questions dont je vous partage ses réponses.

Qu’est-ce qui t’a amené à devenir écrivain ?

L’histoire de coeur suite à ma rupture en 2010. A aucun moment je me suis dit « je deviendrais bien écrivain dis donc !  » mais cette histoire était tellement extraordinaire, que quelques mois après son début, je me suis dit qu’il fallait absolument la mettre par écrit. Par la suite, j’ai fini par aller au bout de la démarche, c’est à dire envoyer un manuscrit 1000 fois retravaillé aux maisons d’édition, jusqu’à ce que Rebelle me contacte pour me dire qu’ils étaient intéressés : enfin, après plusieurs mois d’attente, mon premier livre sortait. Il faut beaucoup de patience lorsqu’on se lance dans l’écriture…

Quelle a/ont été ta/tes source(s) d’inspiration ?

Pour ce premier livre ça a été ma vie, en toute simplicité 🙂 J’ai romancé quelques détails par ci par là, afin d’éviter certaines répétitions ou d’ajouter des fausses pistes à droite à gauche, mais c’est grosso modo à 90% une histoire vraie. 
Pour les autres projets (la question suivante donc) je n’ai pas vraiment une source d’inspiration, mais c’est plutôt « tiens, ça pourrait être une bonne idée de roman ». J’ai d’ailleurs une longue liste d’idées de livres pour lesquels j’ai soit les débuts, soit les milieux soit les fins, mais rarement le tout réuni 🙂
C’est pas super évident de trouver une source d’inspiration qui n’a jamais fait l’objet d’un livre, et/ou qui pourrait captiver un lecteur de la première à la dernière page. 

Avant  L’interphone ne fonctionne toujours pas, as-tu déjà écrit d’autres livres ou toute autre écriture ?

Pas d’autres livres non, mais j’étais très présent dans la blogosphère, celle « d’avant les blogs sponsorisés », où les gens prenaient vraiment le temps de raconter leur vie. Je tenais également à titre privé cette fois des journaux intimes, dans lesquels je racontais mon quotidien. 

Que représente pour toi la publication de ce livre ?

J’ai un mot qui me vient de suite en tête, mais que je ne peux prononcer au risque de spoiler la fin du livre ^^
Sinon, c’est un peu comme une petite naissance, je dis souvent que ce livre est un « bébé » qui est né dans la douleur, et dans l’attente (il y a eu pas loin de 2 ans entre la signature du contrat et la publication… ). Du coup oui, c’est bien évidemment avec beaucoup d’émotion que j’ai découvert et touché mes premiers exemplaires. Et puis il y a une certaine fierté aussi, un aboutissement personnel, le fait de se dire « j’ai écrit un livre quoi », des inconnus vont pouvoir me lire, et je vais pouvoir les emmener dans mon histoire quoi… et ça, ça me rend assez fier de cette expérience. 

Quels sont tes futurs projets ?

Je continue de faire vivre ma saga, ce qui demande pas mal d’énergie, et de temps, communiquer par ci par là, trouver des chroniqueurs, animer ma page facebook, essayer de trouver des salons pour dédicacer ou des libraires intéressées (d’ailleurs, si certains sont intéressés, qu’ils n’hésitent pas à me contacter ^^). Pour le reste, je suis sur un roman d’anticipation (à hauteur de 80% avant relecture/réécriture/correction) sur un voyage sur Mars (autour du projet Mars One), pour lequel je suis très stressé : je pense que j’ai mis la barre très haut avec « l’interphone », et je doute de captiver autant mon lectorat avec un sujet totalement sorti de mon imagination.
Ce livre sera un vrai test pour moi de ma capacité à écrire : on verra bien. Je n’ai pas encore de dates en tête, je suis comme l’auteur de Game of Thrones, j’aime prendre mon temps 🙂
Et sinon, en projet extra écriture (mais un peu quand même), j’espère reprendre la musique en groupe à la rentrée (septembre 2017) en tant que guitariste/chanteur sur mes propres compositions Françaises, type… rock on va dire. 

Venons-en maintenant au livre. Avant tout, je vous invite à relire mon article sur la Partie 1, très important pour bien saisir tous ce qui sera dit ici. Pour faire un bref résumé, nous retrouvons notre personnage principal toujours dans l’attente de rencontrer sa dulcinée depuis plus de 300 jours où ils ont commencé à dialoguer ensemble.

Que vaut cette seconde partie ? Et bien je n’irai pas par quatre chemins, je l’ai trouvé encore mieux que la précédente, et pourtant j’avais déjà adoré la première partie, c’est pour dire. Ce qui était frustrant dans la première partie c’était de ne pas en savoir plus sur Celia, cette fameuse femme fatale qui fait tant chavirer le cœur de notre protagoniste. Mais cela change complètement dans cette partie, et oui on découvre enfin Celia en chair et en os, qui se cache réellement sous ce nom.

C’est une romance bien atypique que nous découvrons, une nouvelle fois, les TIC (Technologies de l’information et de la communication) sont au cœur même de ce livre et nous montrent à quel point la malversation qu’elles peuvent avoir.

Ce qui m’a le plus plu, c’est de découvrir que ce roman est tiré de faits réels, des faits qui sont arrivés à l’auteur lui-même. Cela renforce complètement l’histoire et la rend encore plus passionnante. Apprendre que ce livre a été écrit pendant que l’histoire même se déroulait rend l’intrigue plus intéressante, et 90% des faits sont ceux de la réalité. Autant dire qu’après la lecture de ce livre, je n’ai eu qu’un mot qui m’est venu c’est Wahou ! Car oui ce livre est prenant et le dénouement aussi fou que l’histoire.

Difficile d’en dire plus sans spoiler l’histoire en elle-même. Mais il est certain que je ne me suis pas du tout ennuyer pendant toute la lecture, il est même très difficile de s’arrêter tellement on a envie de savoir ce qu’il va se passer et surtout la rencontre entre les deux amoureux. Je n’aurai qu’une chose à vous dire, foncez vous procurer les deux tomes et lisez-les vous ne le regretterez pas.

Si vous aimez les livres romantiques 2.0 foncez découvrir ce livre que vous pouvez trouver sur Amazon ou encore la Fnac. Je vous invite par la même occasion à suivre ce brillant auteur sur Facebook, Instagram ou encore Twitter.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 responses to “L’interphone ne fonctionne toujours pas – Partie 2”

  1. Mademoiselle Cup Of tea says :

    Ohh cool une interview !! Un roman inspiré de faits réel et tu te demande toujours quel est le vrai détail et quel le romancé lol

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :