Filou, un berger-allemand de deux ans, est abandonné au pied d’un arbre par ses maîtres.

Il reste ainsi durant plusieurs jours, en plein soleil, mourant de faim et de soif. Il finit par tenter de se libérer en rongeant sa laisse, alors qu’une femme le recueille et le dépose dans une fourrière, seul, triste, croyant toujours que ses maîtres vont venir le chercher.

Filou attend longuement et sagement dans sa cellule. Il croisera quelques-uns de ses congénères qui ont subi le même sort, qui l’aideront à renaître et à retrouver la joie.

Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement Cassandra Bouclé qui m’a fait confiance en me permettant de lire son livre. J’en ai profité par la même occasion pour mener une petite interview afin d’en connaitre un peu plus sur cette auteure. Interview que je vous partage avant de vous parler de son livre.

Qu’est-ce qui t’a amené à devenir écrivain ? Quelle a/ont été ta/tes source(s) d’inspiration ?

J’ai toujours voulu être écrivaine, depuis que j’ai pu tenir un crayon et écrire des histoires ou les dessiner. C’est avant tout grâce à ma mère qui écrivait elle aussi. Mes sources d’inspiration sont, avant tout, mes rêves. Bizarrement je me réveille souvent le matin avec une histoire et le premier chapitre en tête. Il me suffit d’imaginer le reste. Je m’inspire aussi beaucoup du quotidien.

Avant L’été d’un chien, as-tu déjà écrit d’autres livres ou tout autre écriture ?

Oui, j’ai écrit d’autres livres avant l’été d’un chien, dont un gros roman de 300 pages, qui est une série. Malheureusement, je ne l’ai jamais publié. J’ai aussi fait des petites histoires pour enfants et quelques concours.

Que représente pour toi la publication de ce livre ?

Beaucoup de choses. Déjà, il a été le départ d’une nouvelle vie et le commencement de mon rêve d’enfance. Il m’a aussi donné confiance en mon écriture, et m’a encouragée à continuer dans cette voie. Il est le premier pas d’un très long chemin, qui je l’espère, se terminera bien.

Quels sont tes futurs projets ?

J’ai déjà 3 livres qui viennent de sortir début 2017 (Une si jolie maison, le cœur d’un chat vagabond et le journal du petit cancrelat) J’ai plusieurs projets en tête : faire un livre DIY, un livre de recettes de biscuit pour animaux (j’ai déjà un éditeur qui me suit) un roman de science-fiction, un petit roman d’horreur (qui est terminé) et un roman qui parle d’un village fictif (il est en court d’écriture). Comme on peut le voir, je travaille beaucoup. Mais j’aime écrire, j’aime créer des univers.

Nous voici avec un petit livre d’une cinquantaine de pages, que je qualifierai de nouvelle. Assez court mais cela lui suffit bien pour véhiculer un message fort rempli d’émotions. Vivre cette merveilleuse histoire au travers d’un animal est juste passionnant.

Que peut bien se dire un animal quand on est face à lui ? Que ressent-il ? Les réponses se trouvent dans ce livre. C’est au travers des yeux de Filou que l’on découvre la vie qu’il a. Ce qu’il pense des humains, ce qu’il pense de la vie, c’est une découverte pleine de sens.

Ce livre est gorgé d’émotions fortes, il est difficile de ne pas avoir quelques larmes à certains moments tant certains animaux peuvent être victime de cruauté, les émotions des animaux sont bien réelles et leurs présences dans ce livre sont bien présente.

Il est évident que ce livre se lit rapidement, et l’on peut regretter qu’il soit si court, c’est souvent ce que l’on regrette lorsqu’on lit des livres qui nous passionnent, mais malgré tout en peu de pages on découvre un univers qui nous est plus ou moins méconnu. Ressentir les émotions d’un animal permet de mieux le comprendre, et ce livre touchera bon nombre de personnes.

Le style d’écriture et la manière dont toute l’histoire est écrite m’a beaucoup plu je dois dire. C’est vraiment un livre qui est facilement accessible pour de jeunes enfants et je songe même à le faire découvrir à des enfants autour de moi, je suis persuadé qu’un tel livre peut leur plaire. Je me demande même si en classe cela ne serait pas intéressant pour des enseignants de faire découvrir ce livre à leurs élèves, il y a du potentiel dedans.

Il n’y a pas à dire, l’auteure aura su me conquérir avec ce livre. Je vous invite par ailleurs à découvrir ce livre disponible sur Amazon ou encore sur le site de la Fnac.

Publicités