Les 8 salopards, un film à huit clos

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…

les_huit_salopards

Et voici un nouveau film réalisé par Quentin Tarantino. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est à lui que l’on doit le magnifique film Pulp Fiction, un chef-d’oeuvre. Et pour ce film, on retrouve une bien belle brochette d’acteur en la personne de Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer, Jason Leigh, Tim Roth et j’en passe encore. Et à côté de ces acteurs, aux commandes de la bande-son, nous avons une légende en la personne de Ennio Morricone. Avec un tel casting, le film ne devrait être qu’irrésistible…..

Les-8-salopards-6-2048x1363

Ce film est d’une durée de près de deux heures quarante, autant dire que c’est assez long. Du coup, on espère vraiment ne pas s’ennuyer sans quoi le temps risque d’être extrêmement pénible. Ce western se divise en cinq chapitres de longueurs différentes dans le film. Cela apparait du coup assez original, on a l’impression du coup de vivre au travers d’un roman où l’on suit les aventures des personnages. Et il faut se dire qu’il n’y a pas beaucoup de personnages, principalement masculin qui plus est. Néanmoins, ce film regroupe de l’humour, de la violence et du sang. Cela suffit-il vraiment pour en faire un bon film ?

les-huits-salopards-1300x605

Bon je dois vous l’avouer, le film m’a paru extrêmement long. Des dialogues qui n’en finissent pas, des passages plutôt théâtral, bref des moments vraiment ennuyeux à mon sens, et notamment durant près d’une heure trente, voir même plus. Toute l’intrigue se passe sur un temps, et dans un lieu bien définit, on a du mal au départ à comprendre le sens même que va prendre l’histoire qui se met en place sur la durée. Néanmoins, l’ambiance et le décor reste agréable et sauve un peu le tout. Par ailleurs, dès le premier visionnage, je remarque des faux-raccord, très désagréable surtout quand c’est au premier coup d’œil.

Afin que vous puissiez voir ce que donne le film, je vous propose de regarder cette bande-annonce :

J’ai été assez déçu par ce film. Néanmoins ça reste du grand Tarantino. Il reste beaucoup trop long pour ce qu’il est, la longueur se ressent surtout au début. Pensez-vous aller voir ce film au cinéma ? Êtes-vous fan des films de Quentin Tarantino ?

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 responses to “Les 8 salopards, un film à huit clos”

  1. LaGeekEnRose says :

    Merci pour cette critique, on le voit ce soir du coup je te dirais ce que j’en pense. Mais déjà les longueurs me font peur car à ce que j’ai compris c’est un huis clos. >.<

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :