• Ne pas se rendre seule à la bibliothèque le soir
  • Ne pas se garer à plus de six places de sa destination
  • Ne pas faire confiance à un inconnu
  • Ne pas sortir sans bombe lacrymo
  • Toujours repérer les sorties
  • Toujours suivre les règles
  • Ne jamais paniquer…

Et la règle n°1 : ne jamais monter dans la voiture d’un inconnu.

Elles avaient tout prévu. Rédigé une liste exhaustive des dangers qui peuplent notre environnement. Énuméré tous les interdits. Pris toutes les mesures de sécurité pour rendre leur monde plus sûr.Aucun imprévu ne devait plus pouvoir les surprendre.Elles ont enfreint la première règle : elles ont pris un taxi. Dès lors, le cauchemar n’aura plus de fin.

Interdits-2

 

Nombre de pages : 368 pages
Éditeur : Fleuve Editions
Date de sortie : 11 Juin 2015
Collection : Fleuve Noir
Langue :  Français
ISBN-10:  2265097985
ISBN-13:  978-2265097988
Prix Éditeur :  19,90€

 

 

Qui est donc l’auteur ? 

Koethi Zan est diplômé de droit à l’université de Yale. Elle a travaillé en tant que juriste dans le domaine des divertissements et des médias pendant plus de quinze ans, pour le cinéma, la télévision, le théâtre et plus récemment, MTV. Ce n’est que récemment qu’elle s’est engagé dans le domaine littéraire dont La liste de nos Interdits est son tout premier roman. Une grosse pression donc pour cette jeune littéraire.

Que vaut ce livre ? 

Cela faisait un moment que je cherchais un nouveau livre à lire, un livre sur lequel je ne pourrai décrocher. J’ai mis du temps à me décider pour enfin effectuer un achat. Rien qu’en lisant la quatrième de couverture, je n’avais qu’une envie c’est dévorer ce livre. Etant écrit par une auteure peu connue, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, je me retrouvais donc face à l’inconnu.

Dès le début du roman, on est plongé dans un thriller psychologique et on ressent bien tout ce qui se passe. Tout au long du livre, on suit le périple de Sarah, plongé dans une aventure à la fois mystérieuse et palpitante.

Les premiers trente-deux mois et onze jours de notre captivité, nous étions quatre dans ce sous-sol. Et puis, tout à coup et sans cirer gare, nous n’étions plus que trois.

L’histoire commence avec deux jeunes étudiantes Sarah et Jennifer, deux meilleures amies que le destin a lié par certaines circonstances. Afin d’avoir un réel contrôle sur leur vie, elles seraient capables de tout planifier pour éviter tous les dangers possibles et imaginables. Ainsi La liste de leurs interdits va naître et va leur dicter leur façon de vivre : Ne pas se rendre à la bibliothèque le soir / Ne pas se garer à plus de six places de sa destination / Ne pas faire confiance à un inconnu / Ne pas sortir sans sa bombe lacrymogène / Ne jamais paniquer…

Mais un soir, elles font appel à un taxi pour rentrer, et c’est là qu’elles enfreignent l’une de leur règle fondamentale, celle que tous parents apprennent à leurs enfants :  ne jamais monter dans la voiture d’un inconnu.

Quand Sarah se réveille, elle se retrouve nue dans une cave avec deux autres filles : Christine et Tracy. Jennifer, quand à elle, est enfermée dans une boite en bois. Sarah va très vite comprendre que plus rien ne sera comme avant et quand l’homme qui les a kidnappées, Jack, va commencer à les torturer, tout espoir semblera perdu. Un jour, Sarah va apprendre la mort de Jennifer, l’enfer va alors durer 3 ans jusqu’à ce que Sarah réussisse à s’enfuir.

A partir de là, Jack est derrière les barreaux mais sa libération conditionnelle flotte sur Sarah comme une épée de Damoclès. La jeune femme, perturbée, refuse tout d’abord de collaborer avec la police pour éviter sa sortie mais la découverte d’une lettre, que lui a écrite le détenu, va la conduire sur une piste et peut-être, elle l’espère, au corps de Jennifer qui n’a jamais été retrouvé.

J’ai lu la lettre lentement, cinq fois, essayant d’y déceler un sens caché. Ma seule certitude; c’était que s’ils le relâchaient, il viendrait me chercher.

Ce livre est très prégnant et poignant. Il est difficile de s’en détacher. L’auteure parle de tortures physiques et psychologiques et du stress post-traumatique dont peuvent souffrir les victimes. Néanmoins, elle nous épargne les passages de torture et préfère suggérer que décrire, et l’on sent alors la force de tous les actes sous-jacents. C’est fortement appréciable et ça colle parfaitement à l’histoire, puisque Sarah, la narratrice, reste toujours, même après 3 ans, incapable de livrer plus que quelques fragments des épisodes vécus dans cette maison.

Chaque personnage de ce roman porte un charisme qui ne nous laisse pas de marbre, bien au contraire. La personnalité de tous les protagonistes est parfaitement décrite et s’accorde parfaitement les unes aux autres. L’histoire alterne entre le présent et le passé, ce qui n’est pas désagréable du temps, bien au contraire, cela rend les choses bien plus appréciable et compréhensible au fil des événements. A aucun moment, l’on ne s’ennuie, et rien n’est laissé au hasard. Le moment le plus marquant se trouve dans les dix derniers chapitre où le dénouement commence à se dessiner et à partir de là tout s’enchaîne sans que l’on est le temps de souffler une seule seconde.

 

Ce Thriller est vraiment une réussite pour moi, il est d’une lecture simple et rapide, on ne voit pas le temps passé et se lit facilement. A chaque fin de chapitre, je n’avais qu’une envie, c’est lire le suivant pour découvrir tout ce qui se trame ici. Je ne peux que vous le recommander, c’est un vrai chef-oeuvre du genre.

Publicités